Quels avantages à divorcer par consentement mutuel ?

Outre le coût moins élevé, les avantages à opter pour le divorce par consentement mutuel sont nombreux :

• Pas de juge.- Pour certaines personnes, le passage devant un juge est angoissant. Cette angoisse s’accompagne souvent de l’impression d’être « dépossédé » de sa vie. Avec cette procédure, pas de juge, ni d’audience au tribunal. Ainsi, le sentiment de rester « maître de sa vie » est plus fort.

• Des délais (vraiment) raccourcis.- C’est une question qui revient souvent : combien de temps va durer la procédure ?
La durée d’un divorce par consentement mutuel est logiquement plus courte qu’un divorce dit « classique », qui dépend surtout du délai de convocation devant un juge.
Mais attention aux fausses promesses de sites de divorce low cost qui vous font miroiter un divorce en deux mois… C’est possible, en effet, nous savons faire… mais réalisez bien qu’une procédure de divorce par consentement mutuel va dépendre de beaucoup de facteurs : si vous avez un acte de partage à faire, par exemple, il est impossible de la faire en deux mois.
L’important n’est pas la rapidité, mais le « juste temps ». Une séparation demande parfois du temps qui n’est pas le même pour vous et votre conjoint.e. Il faut respecter cela, car le temps aide à la décision, à la bonne décision. Lors d’une séparation, il y a souvent chez l’un ou l’autre des époux un sentiment de culpabilité très fort qui conduit à des décisions pas toujours bonnes. Le temps permet de travailler sur cette culpabilité et de s’assurer que les décisions prises sont bonnes pour tout le monde.
De plus, une procédure bâclée aura des conséquences graves. Il est compréhensible de vouloir divorcer vite, mais la croyance très répandue qui veut que tous les problèmes soient réglés avec le prononcé du divorce est fausse… Le deuil du couple qui doit être fait prend du temps, et ce n’est pas le seul prononcé du divorce qui va effacer ce deuil. En sachant cela, vous pourrez ainsi moins vous focaliser sur une procédure précipitée, et plutôt accepter le temps nécessaire pour que la souffrance s’apaise…

• Un seul acte pour tout.- Dans un divorce par consentement mutuel, tout est réglé dans un seul acte : le divorce et le partage des biens. C’est une différence importante par rapport à l’autre divorce dit « classique », dans lequel les étapes sont décomposées : la séparation, le divorce puis le partage des biens.

• Du sur-mesure.- Dans un divorce par consentement mutuel, les avocats ont plus de « liberté créative » que dans une procédure contentieuse : il nous est en effet possible de mettre en place des organisations correspondant au plus près à vos besoins (notamment pour les enfants et les biens immobiliers) avec beaucoup plus de liberté. Ce n’est pas la même situation dans un divorce contentieux, dans lequel le juge est amené à « trancher » (et dans ce cas, adieu le sur-mesure).